« Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme. »

– Lavoisier, 1789

Effectivement, à quoi bon jeter ? … Lorsque nous pourrions plutôt opter pour des alternatives comme le recyclage, la réparation, voire la réutilisation pour redonner une seconde vie à nos produits, objets… On parle alors d’économie circulaire, c’est un concept qui permet de repenser notre comportement (mode de production, consommation, etc.). Tout en prenant conscience des ressources limitées de la planète.

Cependant, bien que cette notion amène à la discussion et aux changements, influence-t-elle réellement notre impact sur l’environnement ? Et aussi est-ce que cette notion est viable au fil du temps ?

I – Tout savoir sur les fondamentaux de l’économie circulaire :

économie circulaire-gestion-environnement-développement-durable-viable-économique-ecopal

Vous avez dit … économie circulaire ?

Tout d’abord, le terme d’économie circulaire apparu dans les années 1970 pourrait posséder une multitude de définitions.

Cependant l’ADEME propose une définition assez complète et précise-la concernant. On dit ainsi que léconomie circulaire est « un système économique d’échange et de production qui, à tous les stades du cycle de vie des produits, vise à augmenter l’efficacité de l’utilisation des ressources et à diminuer l’impact sur l’environnement tout en développant le bien-être des individus. »

Autrement dit, la notion d’économie circulaire a pour objectif d’être durable, respectueuse de l’environnement et aussi humaine. De plus, cette économie circulaire limite le gaspillage des ressources (matières premières, eau ou énergie) et l’impact environnemental (production de déchets et autres rejets). Elle permet in fine à sortir du circuit classique (modèle linaire), qui se résumer à « extraire, produire, consommer puis détruire ».

II – Pourquoi votre entreprise doit-être acteur dans l’économie circulaire ?

Économie circulaire : adhérer pour 3 raisons, saisir 5 opportunités.

Vous vous demandez sûrement pourquoi votre entreprise doit intégrer l’économie circulaire ? Et quels en sont les avantages pour elle comme pour vous ?

En premier lieu, l’économie circulaire est en soi une solution prometteuse pour faire face aux défis du XXIᵉ siècles qu’ont les entreprises.  En effet, quelles entreprises n’a au grand jamais subit de hausse des matières premières ou bien encore au surcoût du fret maritime ?

Voici un top 3 des raisons de souscrire à cette démarche environnementale, circulaire et donc sociale :

                    1

Tout d’abord, l’économie circulaire favorise la maitriser des coûts (réduction des coûts), car les matières premières constituent 40 à 60 % du coût de base des entreprises selon le rapport de la Fondation Ellen MacArthur.

                   2

Ensuite, elle améliore votre réactivité pour faire face aux évolutions des modèles économiques classiques ou même pour anticiper les évolutions réglementaires au sein de votre environnement.

                  3

Enfin, l’économie circulaire vous permettra de mieux gérer les risques et de vous adapter aux contraintes environnementales toujours en pleine expansion. Par exemple, avec la déforestation, la raréfaction des ressources ou encore l’extinction de 60% de notre biodiversité.

En résumé, l’économie circulaire transformera vos contraintes de ressources en opportunités durables. En outre, elle consolidera votre modèle économique, ce qui permettra de mettre en avant un monde durable sans pour autant négliger votre profitabilité.

En second lieu, vous devez aussi savoir que l’économie circulaire comprend de nombreuses opportunités. Et en voici 5 :

1/ Gain de compétitivité : en effet, l’économie circulaire est en total accord avec l’objectif premier d’une entreprise, c’est-à-dire devenir compétitive. Ce modèle pourra ainsi assurer la pérennité de votre entreprise. De plus, comme le dit La Tribune : « La compétitivité de demain sera non-seulement économique, mais aussi écologique ».

2/ Ouverture de nouveau marché : l’économie circulaire va vous permettre d’avoir toujours un coup d’avance sur l’évolution du marché (législation, etc.). Par exemple, si vous êtes acteurs dans le secteur du BTP, vous pourriez faire face aux nouvelles responsabilités qu’induit la loi AGEC.

3/ Satisfaire de nouvelles attentes : effectivement, l’économie circulaire vous offrira la possibilité de répondre aux divers besoins de la société et des consommateurs. Ainsi, en répondant à leurs besoins et en surfant sur la vague des DIY (Do it yourself) avec par exemple la récupération et l’utilisation de conteneur. Vous arriverez plus facilement à les attirer et à les fidéliser.

4/ Adaptabilité et résilience à l’environnement qui vous entoure : L’économie circulaire est un vecteur d’innovation et de résilience pour les entreprises. Par exemple dans les progrès de biométrie, plusieurs banques comme BNP Paribas et Crédit Agricole commencent à proposer des cartes dotées d’un capteur d’empreintes digitales du fait que la crise sanitaire aurait accéléré le succès du paiement sans contact. Elle vous apportera ainsi de nombreux avantages compétitifs et favorisera donc vos coopérations externes (institutions, entreprises innovantes, etc.).  

5/ Performance et réputation

Enfin, cette stratégie de transition environnementale est un parfait moyen d’allier : objectifs économiques et objectifs environnementaux. En outre, elle fortifiera votre image d’entreprise porteuse de changement. Par exemple, BNP Paribas assure que la démarche de Responsabilité Sociale et Environnementale (RSE) lui « permet de participer à la construction d’un futur durable tout en assurant la performance et la stabilité du Groupe ».

De plus, l’économie circulaire est créatrice d’emploi, à noter qu’elle a permis de créer 800 000 emplois soit 3% de l’emploi global.

III – 7 façons d’adopter la transition vers l’économie circulaire (ADEME)

La transition dans cette économie circulaire nécessitera une certaine rigueur pour mettre en place ces divers domaines d’actions :

économie-circulaire-gestion-déchet-acteur-économique-consommateur-ademe-ecopal

En France, la transition vers une économie circulaire est officiellement reconnue comme l’un des objectifs de la transition énergétique et écologique. Par exemple, des appels à projets « entreprises engagées pour la transition écologique » ont été déployer par Barbara POMPILI, ministre de la Transition écologique. Cet appel à projet permet d’accompagner des petites et moyennes entreprises commercialisant des biens et/ou des solutions innovantes.

De plus, c’est l’une des promesses de développement durable incontournable du XXIᵉ siècles.

À savoir, l’économie circulaire s’est aussi démocratisée à La Réunion. En effet, de nombreuses entreprises prônent cet engagement sur l’île. Vous pouvez par exemple retrouver : Synergie Pei, EcoPal et bien d’autres encore sur la plateforme de la région.

Pour aller un peu plus loin, découvrons EcoPal. C’est une entité qui promulgue une économie circulaire au service de tous. EcoPal a créé une filière de valorisation du bois de palettes à la Réunion. De la collecte à la vente des produits issus du démontage, EcoPal valorise plus de 500 tonnes de bois par an tout en créant environ 15 emplois depuis 5 ans.

EcoPal propose aux particuliers comme aux professionnels toute une gamme de produits allant de la simple planche de palette, aux caisses de transport, des palettes sur-mesure, etc. Nos produits s’adaptent à vos besoins : aménagement de vos locaux, fabrication de mobilier en bois sur-mesure, caisse de manutention…

Nous vous suggérons donc de découvrir l’ensemble des produits (solutions de stockage, transport sur mesure, etc.) proposés par EcoPal sur leur site internet.

Bonus: cette courte vidéo pourrait vous intéresser.